Accueil

Un nouveau restaurant à Nantes

Restaurant la Machine à Crêpes NantesExclusif ! Le magazine des Enfarinés, spécialiste de la presse pipoule, vient de révéler la naissance d’une machine exceptionnelle. Julien, son inventeur, est un professionnel de la crêpe (certains dans le milieu le surnomme même le grand gourou de la galette). Saisonnier confirmé, sa longue expérience de ce met internationalement reconnu, l’a amené à faire ce constat alarmant : tout le monde aime les crêpes et les galettes mais impossible de les manger à cloche pied, en roller, à vélo, en flânant, dans les arbres, devant son ordi, sur un banc ou en léchant les vitrines…
Durant des mois, Julien a gambergé. Comment concevoir des crêpes savoureuses, pratiques à emporter et à déguster en toutes circonstances ? Des jours durant, il est resté enfermé dans son atelier avec pour seul objectif : fabriquer une machine qui parviendrait à résoudre cette équation ! Et il l’a faite. La Machine à crêpes était née. En un tour de main, elle permet de réaliser des crêpes bien garnies, triangulaires, parfaitement fermées, qui tiennent dans la main et faciles à emporter ! Mais comme Julien est exigeant, il ne voulait pas seulement concevoir une machine unique en son genre. Sa co-équipière Julie, a mis la main à la pâte afin d’élever ses crêpes et ses galettes au rang de stars.

Son incroyable talent d’agent des crêpes et des galettes du chaud bizness a fait qu’aujourd’hui, tout le monde connait la pétillante Carole Biquette. Sa poitrine généreuse (et fumée) sublimée par le fromage de chèvre et un tartare de tomates séchées, ont fait craquer un certain Francis Munster, professionnel du fromage au lardon viril, à la pomme de terre généreuse et à l’oignon fondant.

marmite

Mais ce n’est pas tout ! Carole Biquette jalouse une certaine Florence Forestière qui selon elle, se prendrait pour une dinde avec sa garniture au poulet, ses champignons, son fromage et sa pointe d’ail qui la rendent si irrésistible.

Julie a également permis au grand Tony Burger et ses biscotos de bœuf haché, sa pointe de fromage et ses oignons, de se faire un nom dans l’univers très sélect des galettes. Il y a rencontré l’inénarrable Véronique Jambon. Un monstre de simplicité avec son jambon supérieur et son fromage. La décence nous interdisant de détailler les dessous de l’affaire, nous savons simplement que la sauce au poivre de Tony Burger serait montée aux narines de la belle Véronique… Enfin, tout ce beau monde s’est récemment retrouvé à la toeuf de David Fêta, DJ incontournable de la galette, qui fait tourner les crêpes comme un dieu sur ses platines. Ce soir-là, lorsque Nathalie Saumon a débarqué dans sa robe saumon et épinard, échalotes autour du cou et fromage frais en bandoulière, la crêpière s’est enflammée pour une nuit de folie. Tout le gratin de la crêpe sucrée était là, invité via le plus célèbre des réseaux sociaux : Facedecrêpe.

Lady Cacao n’a pas failli à sa réputation. Elle a débarqué nue, recouverte de chocolat. Caramel Ouali est resté collé à Hugo Fraise qui n’a pas cessé de la ramener. Abricot Macias a chanté son tube planétaire : « Ha qu’elles sont jolies les crêpes de mon pays ! ». Quant à Nutella Hulot, il a improvisé un discours inquiétant sur le réchauffement de la galette terre. Tim Beurreton en a fondu d’émotion et Miel Gibson, l’ami des abeilles, en a eu les larmes aux yeux… Une crêpe party inoubliable dont on se souviendra encore longtemps !

Si vous aussi vous voulez faire connaissance avec l’incroyable famille des galettes et des crêpes de la Machine à crêpes, c’est au 11 Chaussée de la Madeleine que ça se passe ! A bientôt !